Le rétro-éclairage à gradation locale – parfois raccourci en FALD – est reste la référence en matière de rétro-éclairage des téléviseurs LCD. Ce type de rétro-éclairage, que l’on ne trouve plus que sur quelques téléviseurs très performants, comporte également une grille de LED couvrant tout l’arrière de l’écran. La différence avec l’éclairage direct réside dans le nombre beaucoup plus élevé de LED et dans le fait qu’il existe généralement des centaines de “zones” gradables, voire des LED gradables individuellement. Le résultat est un contraste exceptionnellement large avec des détails d’ombres très réalistes.

La dernière innovation en matière de rétro-éclairage LED : Points quantiques

Au cours des dernières années, certains des téléviseurs LED les mieux cotés ont été dotés d’un rétroéclairage amélioré par des “points quantiques”. Ces nanocristaux d’une taille inimaginable génèrent une lumière intensément pure lorsqu’ils sont frappés par la lumière du rétroéclairage. Le rétroéclairage bleu du téléviseur stimule les points quantiques à produire une lumière rouge ou verte. Le rétroéclairage bleu de la télévision stimule les points quantiques à produire une lumière rouge ou verte. Ensemble, les lumières rouge, verte et bleue brillantes peuvent produire les milliards de nuances nécessaires au contenu 4K/HDR.

OLED – Diode électroluminescente organique

Les téléviseurs à OLED n’existent que depuis 2013. Ce qui est nouveau et différent dans cette technologie, c’est le matériau de l’écran OLED – une substance organique qui brille lorsqu’elle est activée par un courant électrique. Ce matériau auto-éclairant à base de carbone constitue la couche de pixels de l’écran.